Home » News » Inhabitants of Europe » C’est comme ça qu’on expulse rue de la République à Marseille

Mostra/Nascondi il menu

C’est comme ça qu’on expulse rue de la République à Marseille

TIP

Des centaines de robocops casqués, bottés, rembourrés, armés de flash-ball, de gazeuses, de tonfas, de boucliers ont chargé violemment une bonne centaine de personnes de tous âges s’opposant pacifiquement à une expulsion locative.

C’est comme ça qu’on expulse rue de la République à Marseille, MARSIGLIA, october 2010

Un des fils brandit le bail et les quittances ; il ne cessera toute la journée d’interpeller, toujours très poliment, l’huissier Me Plaisant (sic)

Un rassemblement pacifique d’environ cent cinquante personnes se relayant a eu lieu toute la journée pour essayer d’empêcher des camions de déménagement d’emporter tous les biens d’une famille habitant là. Le nombre était si important qu’une voie de circulation et les voies du tramway ont été bloquées durant plus de 6 heures. La grand-mère mise sur le trottoir s’y est à moitié évanouie pendant que le reste de la famille était portée-expulsée violemment.

Il semblerait de plus que cette expulsion était tout à fait illégale, le bail n’étant pas expiré et le loyer du mois d’octobre encaissé. La famille habitait et travaillait là depuis plus de 20 ans et les recours procéduraux n’étaient pas terminés.

Mais la police était là en nombre pour défendre les intérêts des multinationales qui jouent au Monopoly avec la rue de la République et rêvent de chasser tous les pauvres pour les remplacer par des plus riches.

Lorsque les camions de déménagement ont été pleins, un convoi de CRS remontant du Vieux-Port a pris en tenaille les personnes pacifiques présentes de tous âge, en sandales, bras nus pour certains qui étaient attaquées de l’autre côté par les policiers stationnés devant l’immeuble. Ils les ont frappées avec violence à coups de matraques, de boucliers, de rangers, gazées et refoulées.

Des jeunes motards qui s’étaient arrêtés pour s’informer ont reçu là un cours particulièrement "frappant " d’instruction civique qui nous ont-ils dit a changé leur vision de ce que sont les "forces de l’ordre"à qui ils hésiteront maintenant à demander un renseignement.... Ce qui était le plus impressionnant était la disproportion invraisemblable entre le nombre et l’équipement des "forces du désordre" et les citoyens sans défense.

Au moins un jeune qui filmait semble-t-il les violences policières a été embarqué par la BAC. Vers quelle destination ?

Les robocops occupent encore à cette heure la rue de la République.

Comment s’étonner avec de tels comportements qu’’il y ait des banlieues qui flambent !

millebabords.org

Georeferences

Comments

Log in or create a user account to comment.